Entente Sportive Bardenac Le Fouilloux : site officiel du club de cyclisme de LE FOUILLOUX - clubeo

Enfin un bon pas en avant.......

11 avril 2017 - 13:46

Un pas en avant pour l'organisation des courses de vélo,sur route.....

Peut être un pas vers la simplification des demandes d'autorisation!!?......

La Fédération française de cyclisme, par le biais de son magazine France Cyclisme, annonce la prochaine parution d'un décret qui va changer le statut des courses cyclistes sur route.

Quand ce décret sera signé, les courses cyclistes -et toute autre compétition sur la voie publique- bénéficieront de l'usage privatif temporaire de la route. C'est à dire que l'ensemble de la caravane, de la voiture ouvreuse jusqu'à la voiture balai sera prioritaire. Le Tour de France bénéficie déjà de l'usage privatif de la route pendant plusieurs heures.

Depuis une circulaire de 2013, les courses cyclistes bénéficiaient déjà de la priorité aux croisements. Mais cette priorité ne concernait pas les véhicules venant en sens inverse. Le futur décret donne cette priorité, sous réserve de l'autorisation de la course par le Préfet. Grâce à cet usage privatif, les coureurs ne sont plus censés rouler à droite de la route.

POUVOIR ACCRU POUR LES MOTARDS CIVILS

Pour faire respecter cette nouvelle priorité, le décret donnera le pouvoir aux motards civils d'arrêter les véhicules sur le bas côté, le temps que la caravane passe. Selon Marc Tilly, chargé de la sécurité à la FFC, le conducteur qui refuse de s'arrêter risquera une amende de classe 4 de 135 euros, sans toutefois préciser, qui aura le pouvoir de dresser le procès-verbal. Une fois ce décret paru, il faudra encore le faire connaître à tous les conducteurs.

Marc Tilly souligne l'écoute du Ministère de l'Intérieur et de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale sur ce sujet pour aboutir à ce décret.

Le magazine de la FFC offre d'ailleurs un dossier complet et très intéressant sur la sécurité des courses cyclistes et des coureurs.

EN 1960, ON TRAVERSE LA NATIONALE A PIED

Le périple des courses cyclistes sur la voie publique a souvent été semé d'embûches.
En 1927 la Préfecture de Police de Paris n'autorise les courses sur route que si les organisateurs prennent l'engagement écrit de décharger l'Etat, les départements et les communes de toute responsabilité civile.

En 1953, une ordonnance du Ministère de l'Intérieur oblige le peloton à utiliser la moitié droite de la route et les courses à partir avant 8 heures du matin et arriver avant midi. Cette ordonnance est rapidement assouplie. Mais le décret du 18 octobre 1955 interdit l'usage des nationales et des départementales très fréquentées à certaines périodes de l'année.

Le sommet fut atteint sur le Dauphiné-Libéré 1960. En plein week-end de Pentecôte, pour traverser une route nationale de 7 m de large, le Ministère de l'Intérieur demande aux coureurs de mettre pied à terre et, aux gendarmes présents, de noter les noms des coureurs qui traverseraient sur leur vélo. Le passage du "gué" goudronné prend dix minutes, le temps de créer un beau bouchon.

Lire la suite : http://www.directvelo.com/actualite/57239/courses-sur-route-le-code-va-changer

(Copier-coller sur Direct vélo)

Commentaires

  • CHRISTOPHE CORNEAU
    7 novembre

    CHRISTOPHE CORNEAU

    Compétiteur

    53 ans