Entente Sportive Bardenac Le Fouilloux : site officiel du club de cyclisme de LE FOUILLOUX - clubeo

Océane Top16,une très belle saison 2017......

24 novembre 2017 - 20:25

L’Océane Top 16 se souviendra longtemps de son exercice 2017. Deuxième du Challenge BBB-DirectVelo par équipes, les hommes de Stéphane Bauchaud ont réalisé une saison pleine, notamment grâce à leur leader Yoann Paillot, vainqueur à quatorze reprises. “Il a réalisé une superbe saison mais c’est important de préciser que Yoann n’a pas été le seul à gagner, loin de là. Il a été une belle locomotive pour l’équipe mais derrière, il y a eu un gros collectif”, précise Stéphane Bauchaud, qui revient sur cette saison 2017 auprès de DirectVelo.   LE MEILLEUR MOMENT DE LA SAISON « Je ne vais pas être original en parlant du titre de Champion de France contre-la-montre de Yoann (Paillot) chez les amateurs et de sa deuxième place au scratch. Sinon, ce qui m’a le plus touché cette année, c’est notre “victoire” au classement par équipes sur le Tour du Pays Roannais. Bien sûr, pas grand-monde ne regarde ce classement et personne ne s’en rappellera mais pour moi, ça représente un collectif, surtout sur une épreuve aussi difficile. Nous étions dans une période de l’année importante où l’on enchaînait les grands rendez-vous. Sur le Kreiz Breizh également, nous avions une belle force collective et sans la chute de Clément (Saint-Martin), on aurait terminé au complet alors que certains gros collectifs finissent cette épreuve très affaiblis.    LE PIRE MOMENT DE LA SAISON Le Trophée Gustave-Beignon, la manche de Coupe de France DN1 sous forme de contre-la-montre par équipes. On a complètement raté notre course, on a été nul de chez nul (17e à 3'09" du CC Etupes, NDLR). On était plus bas que terre, vraiment. On a touché le fond à ce moment-là, enfin virtuellement seulement car on était quand même dans le Top 5 du Challenge BBB-DirectVelo et ce n’était pas la mort non plus de se rater sur une course, mais c’était tellement décevant… Pourtant, on avait essayé de préparer ce rendez-vous, mais il nous manquait quatre des six coureurs qui étaient prévus pour ce chrono en début d’année et ceux présents n’étaient, pour certains, pas dans l’allure ce jour-là. Au bout de cinq kilomètres, j’avais déjà compris qu’on allait beaucoup souffrir. Psychologiquement, les gars ont lâché, j’ai vu qu’ils baissaient les bras… En plus, nos partenaires étaient présents ce jour-là, ça faisait vraiment mal d’offrir un tel spectacle. C'était un moment douloureux, mais une belle leçon.   LES BONNES SURPRISES DE LA SAISON Jérémy (Bellicaud) a beaucoup progressé. Personne ne le connaissait vraiment en début d’année mais il s’est bien préparé, tranquillement, et il s’est fait une place petit à petit. Dès l’Essor Basque, j’ai senti qu’il avait de bonnes capacités et qu’il pouvait nous faire une bonne saison. C’était une vraie bonne surprise. Lucien (Capot) a lui aussi réalisé une belle progression et je pense que ce n’est que le début pour lui. Il faut simplement qu’il prenne confiance en lui.   CE QU’IL FAUDRA RETENIR DE CETTE SAISON Globalement, on a réalisé une excellente saison, dans le sillage de Yoann Paillot. On a eu la chance d’avoir un leader de cette envergure là. Il a réalisé une superbe  saison avec son titre de Champion de France mais pas que. On a gagné beaucoup de courses avec pratiquement tous nos coureurs. Et c’est important de préciser que Yoann n’a pas été le seul à gagner, loin de là. Il a été une belle locomotive pour l’équipe mais derrière, il y a eu un gros collectif. Seuls Vadim Deslandes et Clément Saint-Martin n’ont pas gagné et pourtant, ils étaient deux des plus costauds de l’équipe sur la saison. Ils n’ont pas eu la réussite d’autres coureurs.   LES CHIFFRES DU CHALLENGE BBB-DIRECTVELO On termine deuxième du Challenge mais dixième de la Coupe de France DN1, ce qui prouve bien que cette dernière ne représente pas forcément bien l’ensemble de la saison. On s’est battu avec un collectif toute l’année. Le Vendée U termine devant nous, bravo à eux, même s’ils ont notamment bien profité des points inscrits sur le Tour du Maroc, mais ça fait partie du jeu. On est fier d’avoir pu nous rendre à la soirée DirectVelo pour y décrocher un trophée. Cela restera un beau souvenir dans l’histoire du club. Maintenant, nous allons repartir avec la même envie en 2018 mais sans oublier que nous avons l’un des plus faibles budgets de DN1. On ne gagnera pas autant de courses tous les ans, on ne sera pas Champions de France tous les ans… Un jour, on terminera 15e du Challenge BBB-DirectVelo aussi. On le sait. Alors profitons, même si j’ai encore confiance pour 2018. »   Classement par équipes :   2e avec 5055 points    Classement individuel :   2. Yoann Paillot (1507 pts) 37. Mickaël Guichard (655 pts) 42. Clément Saint-Martin (623 pts) 70. Vadim Deslandes (469 pts) 112. Jayson Rousseau (327 pts) 142e et 47e des Espoirs Gérard Torres (262 pts) 181 .Ludovic Nadon (201 pts )

image: http://www.ac4b.fr/medias/images/17190524-10210211628541884-8728687286790008614-n-3.jpg?fx=r_250_342

17190524 10210211628541884 8728687286790008614 n 3

Jayson Rousseau  (AC4B)

17098148 10210211632021971 3209944804015683612 n 6

Gérard Torrès  (AC4B)

17202776 10210211632461982 6332912946710154515 n 3  

Ludovic Nadon (AC4B)

Commentaires

Aucun membre ne fête son anniversaire ce mois-ci.