Entente Sportive Bardenac Le Fouilloux : site officiel du club de cyclisme de LE FOUILLOUX - clubeo

Y.Paillot:des fourmis dans les jambes....

31 janvier 2018 - 12:52

Yoann Paillot : « Des fourmis dans les jambes »         Depuis deux ans, il en rêvait. Yoann Paillot va enfin reprendre le départ d'une course en tant que professionnel. Ça sera ce dimanche sur le Grand Prix La Marseillaise (1.1). "Revenir chez les pros était mon souhait, rappelle celui qui a évolué à Marseille-KTM de 2013 à 2015. Je mets toutes les chances de mon côté pour obtenir le maximum de victoires".   Le sociétaire de St-Michel Auber 93 repasse à l'étage supérieur en pleine confiance après avoir été pendant deux ans l'un des meilleures amateurs français -deux fois deuxième du Challenge BBB-DirectVelo. Son équipe compte fortement sur lui, notamment pour les courses par étapes. "Nous avons un bon collectif. Il y a une bonne ambiance. Ça n'a rien à voir avec ce que j'ai connu dans le passé", apprécie-t-il.  

MOINS DE KILOMÈTRES   Bien sûr, le Charentais se dit "très motivé" avant de retrouver le peloton pro. "J'avais hâte d'être à la présentation de l'équipe puis de reprendre les courses. Je commençais à avoir des fourmis dans les jambes. Je n'ai pas accroché de dossard depuis des cyclo-cross en novembre".   Cet hiver, il a surtout privilégié le qualitatif par rapport à ses années marseillaises. Il a ainsi limité les longues sorties. "J'ai fait moins de bornes et plus d'intensité que par le passé. Ça me permettra d'être à l'attaque d'entrée et d'être plus frais. Il y aura des étapes dures à l'Etoile de Bessèges mais il n'y a pas plus de 150 km par jour. Ça ne servait à rien de faire des longues sorties. Ça m'évitera d'être diesel".   Yoann Paillot est très ambitieux pour ce début de saison. Il a fait de l'Etoile de Bessèges son premier objectif de 2018. "J'aurai ma carte pour le général mais j’emmènerai les sprints également. Ça ne me dérange pas, ça peut me permettre de rester placé... Ça serait bien que l'équipe s'impose rapidement. Damien Touzé est bien, tout comme Romain Feillu. Je pense qu'on peut être là quand ça arrivera « au massif ». Il y a moyen de bien faire dès le début de saison".  

LE CHRONO MAIS PAS QUE...   L'ancien Champion d'Europe Espoirs pense depuis de longues semaines au chrono final de l'Etoile de Bessèges (2.1). Depuis début janvier, il a multiplié les sorties sur le vélo de contre-la-montre. A cela, il a ajouté quelques entraînements derrière scooter. "J'ai de bonnes sensations sur le vélo de chrono", confie le vice-Champion de France de la discipline. "Le but sera d'arriver au départ du chrono sans avoir perdu de temps pour faire un bon classement général. Je tâcherai de faire le meilleur résultat. Stéphane Javalet va m'attendre dès Bessèges".   Même s'il parle beaucoup de l'Etoile de Bessèges, il refuse l'étiquette du coureur uniquement spécialisé dans le contre-la-contre. "Je suis capable d'être aussi bien pour un classement général que sur une course d'un jour", promet le coureur âgé de 26 ans. A surveiller donc dès ce dimanche du côté de Marseille.    

Commentaires

  • René Frédérick
    27 juin

    René Frédérick

    Supporter

    70 ans